Vente Kâ-Mondo le 9 septembre 2020

Bibliothèque Rohan-Chabot, fonds Jean Stern et Maria Star, et à divers : manuscrits, livres du XVIème au XXème siècle, photographies et dessins.

affiche vente KaMondo 9 septembre 2020

Ne manquez pas notre prochaine vente aux enchères ! Mercredi 09 Septembre 2020 à 14h00. Maison de ventes Kâ-Mondo, 17, passage Verdeau, 75009 Paris. Ludovic Miran bibliographe-expert.

La première partie de la vente vous propose un voyage historique en Bretagne, et au cœur de la vie politique française de l’Ancien Régime : elle se compose d’un bel ensemble de livres et documents (133 numéros), tant imprimés que manuscrits, relatifs à la célèbre maison de Rohan et aux Rohan-Chabot, ainsi qu’aux familles alliées.

Depuis les faits d’armes d’Henri de Rohan au XVIe siècle, jusqu’aux alliances des descendants du XIXe siècle, en passant par la fameuse Affaire du collier qui mit en cause le Cardinal de Rohan au XVIIIe, ce sont plus d’une centaine de notices biographiques et généalogiques, études historiques, éloges, mais également œuvres littéraires et poétiques, qui témoignent de la grande et de la petite histoire.

Tous les livres et documents proposés ici proviennent de la descendance de Rohan-Chabot ; la majeure partie d’entre eux ont été reliés avec soin, quelques-uns aux armes de Rohan, et presque tous portent un ex-libris gravé, ce qui confère à ces exemplaires auréolés du prestige d’une grande famille, un intérêt bibliophilique indéniable.

Une autre partie remarquable de cette vente offre un coup d’œil sur l’univers parisien de la finance et ses activités mondaines à l’aube du XXe siècle, avec un fonds d’imprimés, de manuscrits et d’autographes provenant de Maria Star et de son fils Jean Stern. Ernesta Stern (1854-1926), connue sous le pseudonyme de Maria Star, est une femme de lettres et une philanthrope française. Elle tient un salon, dans son hôtel particulier du 68 rue du Faubourg-Saint-Honoré, réputé l’un des plus brillants de Paris avant la Première Guerre mondiale : elle y accueille notamment Marinetti ou Marcel Proust. C’est là qu’elle écrit de nombreux contes et récits d’inspiration vénitienne. Elle épouse en 1874 le banquier Louis Stern (1840-1900) ; de cette union naîtra Jean Stern (1875-1962), qui devint également banquier, mais également propriétaire-éleveur de chevaux de course ; remarquable escrimeur, il fut aussi l’auteur d’ouvrage historiques, ainsi que de nombreuses pièces de circonstances devenues rares.